Ensemble pour le bonheur municipal
Membres et projets
Retour à la liste

Diagnostic de la criminalité

Description

Réalisé en 2003, le diagnostic de la criminalité de la Ville de Gatineau constituait en réalité la première phase d’implantation d’une stratégie locale en matière de prévention de la criminalité.

 

Tout a commencé par la mobilisation des intervenants concernés par les enjeux de criminalité : CGVES, Service de police, Agence de santé et des services sociaux de l’Outaouais, Commissions scolaires, Centre jeunesse, Conseiller municipal, CDEC, Division de la qualité de vie et du développement communautaire, Corporation de développement économique, Université du Québec en Outaouais, L’Alternative Outaouais.

 

Suite à cette importante mobilisation et aux commentaires de chacun, trois modes de collecte de données ont été privilégiés :

  • envoi de 4500 questionnaires par la poste (38% réponse)
  • analyse de données secondaires via les bases de données du Service de police, par Bernard (2006), de Statistique Canada (2001) ainsi que de l’analyse effectuée par Vanier (2007) de la criminalité et de la sécurité pour le territoire de Gatineau
  • rencontre de 480 enfants dans les écoles primaires dans le cadre de 42 ateliers. Un questionnaire a été aussi distribué à 766 élèves des écoles secondaires et des entrevues ont été réalisées auprès de 189 membres du personnel enseignant et non enseignant dans les écoles primaires et secondaires.

Le constat

Cette consultation a démontré, entre-autre, que seulement 48,2% des personnes se sentent en sécurité pour marcher le soir, que 27,1 % des citoyens s’empêchent de sortir dans certains endroits publics tels que les parcs, les rues et les sentiers le jour. Enfin, il est démontré que cette situation est davantage vécue par les femmes et les personnes aînées.

 

Les résultats

En 2010, à la suite d'une recommandation du conseil municipal adoptée en 2009, un montant de 25 000 $ a été tiré du budget municipal afin de mettre en place une Table de concertation en prévention de la criminalité. Des partenaires y ont ajouté une contribution financière de 50 000 $ échelonnée sur une période de trois ans.

Recherche
Filtrer
Design web par Egzakt