Ensemble pour le bonheur municipal
Membres et projets
Retour à la liste

Programme d'éradication de l'herbe à poux

Description

Objectif

Diminuer la présence de l'herbe à poux sur le territoire de la Ville de Gatineau afin de réduire les symptômes d'allergies des citoyens et maintenir une bonne qualité de l'air.

 

Processus

 

Au cours de cette année, la mise en place d’une stratégie afin de cartographier le niveau d’infestation de l’herbe à poux sur le territoire de la ville a été élaborée. De plus, un plan de travail a été rédigé en concertation avec les services municipaux et les partenaires impliqués dans le but d’informer et de sensibiliser la population afin qu’elle se mobilise pour diminuer la présence de l’herbe à poux.

 

 

Le CGVS a participé à l’influence et à l’orientation sur la réglementation pour l’année 2011-2014.

 

Ses principales activités ont consisté à :

  • Participer à la révision du règlement 658-2010 concernant les nuisances, adopté par le conseil municipal de Gatineau, le 11 mai 2010. Selon le règlement, les plantes nuisibles (broussailles et herbe à puce) ainsi que l’herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia L. et Ambrosia trifi da L.) constituent une nuisance.
  • Mobiliser le milieu pour des corvées d’arrachage de concert avec les services municipaux et les partenaires du milieu.
  • Organiser une campagne de sensibilisation et de promotion auprès de la population dont l’objectif était d’informer et de sensibiliser la population afin qu’elle se mobilise pour diminuer la présence d’herbe à poux. 
  • Procéder à l’épandage de produits écologiques et à l’ensemencement sur les terrains municipaux, l’abord des routes et les terre-pleins.
  • Procéder à l’inventaire de l’herbe à poux sur tour le territoire.
  • Elaborer un horaire de tonte des terrains municipaux en fonction de la période de floraison de l’herbe à poux.
  • Appliquer le règlement sur les nuisances.

 Conclusions

 

Plus de 50 personnes ont sensibilisé leur voisinage / quatre conseillers municipaux et conseillères municipales et deux regroupements de citoyennes et de citoyens ont organisé six corvées d’arrachement.


La campagne a touché et sensibilisé près de 4 000 personnes. Elle a également sensibilisé les enfants fréquentant les camps de jour de la Ville ainsi que 180 organismes du milieu, associations de quartier, CLSC, cliniques, pharmacies, bibliothèques, Centres de services. De plus, 3 400 accroche-poignée ont été distribués dans les quartiers infestés.
 

Recherche
Filtrer
Design web par Egzakt