Les pratiques de concertation, un portrait et bien davantage...
Outre la définition même du projet et de la démarche, la recherche de financement a été leprincipal souci du groupe.
  • Alt
Description du projet

Si le terme « hyperconcertation » est très en vogue, c’est parce qu’il semble correspondre à une réalité trop bien connue. Quoiqu’il en soit, les organisations ont de moins en moins de ressources pour faire face à des problématiques de plus en plus complexes. Au premier chef, les organisations partenaires de RNVVS vivent difficilement cette situation tout comme une bonne part des organisations à but non lucratif (OBNL), notamment celles intervenant auprès de la population. Peu après sa constitution, le comité de travail regroupant différentes organisations publiques a désiré s’assurer etms’enrichir d’une représentativité des OBNL. Cette initiative de RNVVS a donc été soumise au Regroupement des organismes communautaires (ROC) de Rouyn-Noranda.

L’implication du Laresco (Laboratoire de recherche pour le soutien des communautés de l’UQAT) permettra au comité « de faire un portrait de la concertation, d’identifier et de proposer des outils pour mieux répondre aux besoins des organisations concertantes, de favoriser des changements dans les façons de faire dans le but de soutenir le développement social local, le tout s’inscrivant au coeur des préoccupations
en matière de développement durable ». Il s’agit donc non seulement de connaître la situation, les forces et les irritants, mais également de permettre aux acteurs concernés d’échanger entre eux et de s’approprier les suites de la démarche lors de la tenue d’activités rassembleuses. En soutien, des outils ou des moyens seront proposés. Cette réflexion collective sur les pratiques de concertation à Rouyn-Noranda arrivera
au bout de 25 ans de travail de Ville et villages en santé, pionnier dans la mise en oeuvre et la promotion de cette approche. Aujourd’hui, celle-ci a fait ses preuve si bien qu’elle est maintenant intégrée dans les façons de faire de tous les domaines d’intervention. D’en questionner les limites permettra certainement de confirmer la valeur de cette approche mais aussi de définir les ajustements qui s’imposent.

En 2011, le groupe de travail souahite toujours induire des changements dans les façons de faire afin de favoriser davantage le  éveloppement social local, le tout s’inscrivant au coeur des préoccupations en matière de développement durable (février 2011). Aussi, il a été décidé que les organismes qui seront rejoints par cet exercice oeuvrent dans les secteur de l’éducation, de l’emploi, de la santé et des services sociaux, de la défense des droits et municipal (dans sa dimension sociale).

Outre la définition même du projet et de la démarche, la recherche de financement a été leprincipal souci du groupe.

 

Ce comité est constitué des représentants des organismes suivants :


· le Centre de santé et de services sociaux de Rouyn-Noranda
· Service Canada
· le Laresco (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
· l’Interlocal de jeunes en milieu rural de la ville de Rouyn-Noranda
· la Ressource d’aide et d’information en défense des droits de l’A-T (Raiddat)
· la Ville de Rouyn-Noranda

 

Initiateur et coordination : Rouyn-Noranda, ville et villages en santé


Détails du projet



Membre porteur du projet

Membre porteur Adresse Site Internet Téléphone MRC
Rouyn-Noranda
100, rue Taschereau Est
C.P. 220
Rouyn-Noranda, QC J9X 5C3
Canada
Cliquez pour visiter le site Internet 819 797-7110 Rouyn-Noranda